Cracovie. Berceau de la culture

Wawel
La capitale de Małopolska, Cracovie, est un lieu unique. Nous y trouverons non seulement des centaines de monuments magnifiques avec Wawel et la Place du Marché de la Vieille Ville en tête, mais aussi les traces d’un passé multiculturel dans le quartier Kazimierz et une architecture monumentale du réalisme socialiste à Nowa Huta. Cracovie enchante les visiteurs par son atmosphère : c’est une ville vivant intensément même tard dans la nuit, des étudiants, des artistes, des philosophes et des... gourmands.

Chacun qui vient pour la première fois sur la Place du Marché à Cracovie, s’arrêtera enchanté par la splendeur de la plus grande place médiévale de l’Europe. C’est le point central de l’ancienne fondation municipale, inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Le bâtiment le plus superbe sur la Place c’est l’église gothique flamboyante Notre-Dame, avec le fameux autel de Wit Stwosz et ses hautes tours ; on peut monter sur la plus haute (mai-août mar., jeu., sam. 9H00-11H30 et 13H00-17H30) afin d’observer de près le pompier qui joue toutes les heures la Fanfare. Les Halles aux Draps c-à-d., les halles du marché médiéval, aujourd’hui pleines de stands avec des souvenirs, enchantent aussi, l’église miniature Saint Adalbert et la statue du poète national : Adam Mickiewicz. La tour gothique élégante de l’Hôtel de Ville apparaît derrière les Halles aux Draps, sur la Place du Marché les fleuristes s’affairent, de grands immeubles et de palais municipaux avec de nombreux cafés et restaurants se trouvent autour de la Place. Les tours du château royal et de la cathédrale de Wawel dominent avec fierté la Vieille Ville de Cracovie. La colline de Wawel est un point obligatoire sur la liste des endroits à visiter à Cacovie. Les attractions principales de Wawel ce sont la cathédrale gothique avec les tombes royales et la perle de la Renaissance, soit la chapelle de Sigismond ainsi que le château royal avec une cour intérieure imposante dans le style Renaissance. À part la place du Marché et Wawel, il est opportun de voir aux environs à Cracovie le quartier Kazimierz, dont une partie est l’ancienne ville juive. Son cœur était la rue Szeroka. C’est là où se trouve la Vieille Synagogue Renaissance avec le musée des judaïsants, il y a également un ancien cimetière juif Remuh. Il vaut aussi la peine de se promener dans le quartier Podgórze, sur les terrains de l’ancien ghetto, à côté duquel il y a des bâtiments de l’ancienne usine d’Oscar Schindler. En passant par les rues de la Vieille Ville de Cracovie et de Kazimierz, on rencontrera de nombreux monuments, comme les bâtiments de l’Université Jagellon fondée au XVe siècle avec le Collegium Maius gothique, les églises médiévales (romane Saint André, gothiques Sainte Trinité, Sainte Catherine et du Corps du Christ), les sanctuaires baroques fantastiques (églises Saints Pierre et Paul, ainsi que Sainte Anne) ou les restes des remparts de la ville avec le Barbacane et la Porte Florian. Souvent également les édifices plus récents éveillent de l’admiration, comme le Théâtre Municipal J. Słowacki ou des immeubles magnifiques de style nouille dans les quartiers autour des Planty [Espace vert aménagées sur d’anciennes fortifications] de Cracovie. Le quartier Salwator se distingue par une belle localisation. Ici, juste au bord de la Vistule, s’élèvent les murs du couvent médiéval des sœurs de Saint Norbert, et plus haut, sur la pente de la colline deux églises historiques. Une allée longue et pittoresque mène d’ici jusqu’à la butte Kościuszki qui est le meilleur point panoramique de la ville. Plus loin, nous verrons la colline Sikornik ainsi que une vaste Forêt urbaine Wolski. Là-bas, parmi les arbres, s’élèvent les tours blanches et élégantes d’un monument magnifique du baroque précoce, c-à-d. de l’église et de l’ermitage des Camaldules. Un autre couvent situé à un bel endroit c’est l’abbaye des bénédictins à Tyniec de l’histoire presque de mille ans. Ses murs s’élèvent directement des murs rocheux de la colline juste au-dessus du courant de la Vistule. De l’autre côté de Cracovie, à côté de la ville socialiste modèle fondée après la 2ème guerre mondiale, soit Nowa Huta, se trouve encore un couvent historique : des Cisterciens à Mogiła. Il est opportun de trouver un instant pour visiter les musées de Cracovie. L’objet exposé le plus célèbre est le tableau de Léonard de Vinci, La Dame à l'hermine, se trouvant dans les collections du Musée des Czartoryski. Les autres filiales du Musée National possèdent aussi des collections d’art précieuses, entre autres à l’intérieur historique du palais immense d’Erasme Ciołek l’art polonais médiéval est exposé ; aux Halles aux Draps, après la fin de la remise en état, la Galerie d’Art Polonais du XIXe siècle sera accessible, et dans le bâtiment principal, on pourra voir des œuvres plus récentes des artistes contemporains polonais. Le chef d’œuvre du fameux l’artiste japonais de l’architecture Arata Izosaki se distingue par un caractère exceptionnel de l’architecture contemporaine : le Musée de l’Art et de la Technique Japonais Manggha. Il est opportun de visiter le Musée de l’Université Jagellon dans les intérieurs du plus ancien édifice de l’université, soit Collegium Maius, ainsi que la collection unique d’anciens avions dans le Musée de l’Aviation Polonaise et les collections intéressantes de technique du Musée de l’Ingénierie Urbaine.

Il est opportun de voir aux environs !
La mine de sel à Wieliczka c’est un monument suivant, à côté de Cracovie, de la liste de l‘UNESCO.
Le Musée de Mines de Sel de Cracovie, dédié à l’histoire et aux anciennes techniques d’exploitation des gisements du sel à Wieliczka.
Niepołomice, avec un magnifique château Renaissance, dont la cour intérieure aux arcades rappelle celle de Wawel ; il y a aussi un musée intéressant.
Le Parc National d’Ojców dont les pentes blanches contrastent avec la verdure des forêts, c’est un endroit idéal pour des randonnées pédestres. 
L’architecture en bois d’Ojców, de châteaux intéressants d’Ojców et un grand châteaux Renaissance à Pieskowa Skała.
Les petites vallées de Cracovie (Dolinki Krakowskie), soit quelques ravins avec des roches calcaires pittoresques, une porte naturelle immense dans le Ravin Bolechowicki, le plus haut mur de roche de Sokolica dans la Vallée Będkowska et les célèbres rochers de l’escalade dans la Vallée Kobylańskia.

 

Multimédia