Le Podhale et les Tatras 

turyści na kamiennym szlaku, wokół skaliste Tatry i zielona, górska roślinność
Le Podhale et les Tatras sont l'une des régions de Pologne les plus visitées par les touristes. Rien d’étonnant à cela : à de nombreux points de vue, Zakopane est unique en son genre dans toute l’Europe.

Ajoutez à cela les valeurs naturelles du parc national des Tatras (vallées et sommets impressionnants, magnifiques sentiers de montagne), des pistes cyclables, une architecture unique, des pistes de ski professionnelles et une délicieuse cuisine montagnarde. Et ce n’est qu’un premier aperçu des beautés de la région ! Le Podhale se caractérise par son attachement à la tradition : ses habitants ont un rapport très émotionnel aux éléments populaires et au folklore, ce que l’on remarque presque à chaque étape. Bienvenue pour un voyage fascinant dans le Podhale !

Montagnes et forêts... 

Le Podhale est un véritable paradis pour les amoureux de communion avec la nature et un haut lieu pour ceux qui aiment la randonnée en montagne. La région est divisée entre le « Skalne Podhale » (Podhale rocheux), dont la frontière sud est marquée entre autres par Zakopane, et le « Niżne Podhale » (Bas-Podhale). Les montagnes des Tatras, protégées dans le cadre du parc national du même nom, s’étendent le long de la frontière polonaise. Nowy Targ est la capitale historique de la région, mais la ville plus importante et la plus visitée par les touristes est Zakopane, la « capitale d'hiver de la Pologne ».

On peut admirer les paysages des Tatras en empruntant les sentiers de montagne, y compris ceux qui incluent l’ascension de l'un des sommets : le Kasprowy Wierch, le Giewont ou les Rysy, point culminant de la Pologne (2499 m). On peut profiter de magnifiques vues sur la montagne en prenant le funiculaire de Gubałówka, celui de Kasprowy Wierch ou le télésiège de Butorowy Wierch. Les touristes expérimentés pour qui les sentiers de montagne n'ont plus de secrets peuvent essayer l’Orla Perć, l'un des itinéraires balisés les plus difficiles de tous les Tatras. La randonnée est facilitée et embellie par un réseau de magnifiques refuges, par exemple celui du lac de Morskie Oko ou celui de la vallée des Cinq Étangs Polonais (Pięciu Stawów Polskich).

Cependant, il n’y a pas que les sommets : les Tatras, ce sont également de belles vallées sculptées par les torrents, des grottes au climat particulier et des lacs transparents. Les vallées les plus visitées sont celles de Rybiego Potoku, Kościelisko, Chochołowska, Gąsieniców, Piast Stawów, Roztoka, Strążysko et Białego. La vallée de Kościeliska mérite qu’on s’y rende pour visiter ses grottes ouvertes aux touristes : Mroźna, Raptawicka, Mylna, Obłazkowa et la Grotte du Dragon (Smocza Jama). C’est au printemps que la prairie d’altitude de Polana Chochołowska est la plus belle, lorsqu'elle se couvre de crocus violets.

L’un des éléments caractéristiques de la nature des Tatras est la beauté exceptionnelle des ruisseaux, des lacs (qu'on appelle ici étangs) et des cascades. C’est là que prennent naissance les cours d’eau qui drainent à la fois les montagnes et toute la région de Podhale : le Biały Dunajec, le Czarny Dunajec et la Białka. Le célèbre lac de Morskie Oko, ainsi que le sentier Wodogrzmoty Mickiewicza qui y mène, jouissent d'une grande popularité. Nous recommandons également la vallée des Cinq Étangs (Pięciu Stawów) et la vallée de Gąsienicowa, qui regorgent d'étangs, de hauts sommets et d'une riche végétation. Il ne faut pas manquer de se rendre à la cascade de Wielka Siklawa, la plus haute de Pologne.

La réserve des tourbières de « Bór nad Czerwonem » à Nowy Targ, qui est l'une des plus anciennes réserves naturelles de Pologne, est également remarquable. Elle dispose d'un sentier éducatif et naturel spécial et d'une plate-forme d'observation qui permet d'admirer les montagnes entourant le bassin de Nowy Targ. 

Les plus courageux peuvent effectuer des vols panoramiques au-dessus des Tatras ou des Gorce, qui sont proposés à l'aérodrome municipal de Nowy Targ.

Églises et chapelles 

L'architecture en bois tant religieuse que profane est la vitrine de la région, mais celle-ci compte aussi beaucoup de perles de l’architecture en pierre. Les habitants de la région sont connus pour leur religiosité, qui se reflète dans les véritables trésors architecturaux que sont les églises et les chapelles en bois.

La route des églises de Podhale commence à Nowy Targ avec l’église Ste-Catherine dont les origines remontent à 1346, et l’église en bois Ste-Anne, qui date du XVe siècle. Nowy Targ est une excellente base pour partir à la découverte d'autres trésors de l'architecture locale, par exemple le sanctuaire de Notre-Dame de Ludźmierz, situé à 10 km à l'ouest de Ludźmierz, où se trouve un admirable jardin du rosaire avec une statue du pape Jean-Paul II. Depuis Nowy Targ, on peut également se rendre à Czorsztyn, ce qui sera un excellent choix pour de nombreuses raisons ! On peut en effet y admirer d'une part la beauté de la ceinture rocheuse des Pieniny et des Gorce, et d'autre part les trésors de l'architecture religieuse de Podhale. Il s’agit ici avant tout de l’église gothique en bois St-Michel de Dębno Podhalańskie, qui est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle fait également partie de l’Itinéraire de l'architecture en bois, avec d'autres magnifiques bâtiments en bois situés à proximité : l'église de Harklowa et l'église Ste-Trinité-et-St-Antoine de Łopuszna. Fait intéressant, c'est dans cette dernière localité que le père  Józef Tischner a passé sa jeunesse. Le musée-mémorial dédié à cette personnalité, que l’on appelle la « Tischnerówka », mérite une visite, de même que la tombe du prêtre dans le cimetière local.
À Zakopane, il faut visiter l'église Notre-Dame-de-Częstochowa avec la chapelle des Gąsieniców et le vieux cimetière attenant de Pęksowy Brzyzek, dans lequel quasiment chaque pierre tombale est à elle seule une œuvre d'art ! Le sanctuaire de Notre-Dame de Fatima à Krzeptówki, construit en action de grâce pour la vie de Jean-Paul II après la tentative d’assassinat de 1981, mérite une visite. Il faut également se rendre à  Jaszczurówka, où l’on peut admirer la chapelle en bois du Sacré-Cœur de Jésus construite dans le style Zakopane. Son concepteur Stanisław Witkiewicz a eu une énorme influence sur la culture et l'architecture de Zakopane au tournant des XIXe et XXe siècles. Depuis Jaszczurówka, on se dirige au nord vers Bukowina Tatrzańska, où se trouve l'église du Sacré-Cœur de Jésus, puis vers Białka Tatrzańska où se trouve l'église St-Simon-et-St-Jude-Thaddée. 

Un trésor de connaissances 

On peut découvrir la culture populaire de Podhale dans de nombreux musées, qui sont des attractions touristiques très appréciées par les visiteurs venus de toute la Pologne et même d'Europe. Les habitants de Podhale eux-mêmes s’y rendent volontiers. Et ce n'est pas une expression vide de sens, car le nombre de personnes qui visitent les musées ici est presque deux fois plus élevé que dans le reste du pays. Par où commencer ? En premier lieu par le Musée des Tatras Titus Chałubiński de Zakopane. Nommé d'après celui qui fut le promoteur de Zakopane et des Tatras, ce musée est un véritable trésor de connaissances sur la nature, la culture et l'art de Podhale. Les succursales du Musée des Tatras méritent également une visite, en particulier le Musée du style Zakopane à la villa « Koliba », le Musée du soulèvement Chochołowski à Chochołów ou le Manoir de Łopuszna. 

À ceux qui veulent en savoir plus sur l'histoire de la région, nous recommandons le Musée de Podhale à Nowy Targ, qui occupe le bâtiment de l'ancien hôtel de ville, ainsi que le Musée de la lutte et du martyre « Palace » à Zakopane, qui fut un lieu d'exécution pendant la Seconde Guerre mondiale. Les inscriptions tracées sur les murs par les prisonniers de la Gestapo sont particulièrement impressionnantes. Si pour vous, la visite des musées est associée à l'ennui, le Podhale modifiera rapidement votre opinion. Il suffit de partir à la découverte de la nature et de l'architecture de la région en commençant par un site extrêmement moderne, le centre d’éducation à la nature du Parc national des Tatras, qui abrite la plus grande maquette des Tatras et un cinéma 4D, ou le Centre de promotion et de protection des tourbières de Chochołów.

Une visite au pied des Tatras est l’occasion unique de découvrir l'architecture de la région de Podhale et le style dit « Zakopane ». Nous recommandons particulièrement le musée vivant en plein air de Chochołów, où les habitants vivent encore dans de coquettes chaumières en bois, et une promenade dans la rue Kościeliska de Zakopane. Le style Zakopane est particulièrement représentatif à la villa du Manoir Rouge (Czerwony Dwór) - Centre de la culture autochtone, ainsi que dans les villas Pod Jedlami, Oksza, Koliba, construites sur de hautes fondations et ornées de pazdury (ornements de toit) et de soleils. Ou peut-être préférez-vous une excursion sur les traces de personnalités connues de la région ? Zakopane possède des musées biographiques : le musée Kornel Makuszyński, le musée Karol Szymanowski à la villa Atma et le musée Jan Kasprowicz du centre Harenda. Sabała, dit l’Homère des Tatras, est un chanteur et conteur cher au cœur des autochtones : par sa musique et sa parole, il accompagnait les personnalités connues lors de leurs expéditions dans les Tatras dans la seconde moitié du XIXe siècle. À Zakopane s’est conservée une maison appartenant à sa famille, que l’on appelle la Chaumière de Sabała (Chata Sabały). Nous recommandons également la « Tischnerówka » de Łopuszna, qui est le mémorial du père Józef Tischner.

Les amateurs d'art peuvent visiter la galerie d'art de Włodzimierz et Jerzy Kulczycki et la galerie Władysław Hasior, et ceux qui veulent communier avec la culture contemporaine de la région - le Centre culturel de Bukowina, dit « Maison du peuple ». Pour découvrir les anciennes technologies locales, il faut se rendre au musée de l'imprimerie de Nowy Targ.

Et pour terminer ce « voyage » dans les musées de Podhale, une perle de la région - l’oscypek ! Au Musée de l’Oscypek de Zakopane, vous dégusterez non seulement différents types de fromages appelés oscypek, mais vous préparerez également votre propre fromage. Bon appétit !

Loisirs actifs au pied des Tatras 

La région de Podhale est un véritable régal pour les amateurs de loisirs actifs - des passionnés de randonnées en montagne aux amoureux de la poudreuse sur les pistes de ski. Ceux qui veulent traverser la région à vélo ou faire une descente en canoë trouveront également leur bonheur. S’il y a des montagnes, il y a des sentiers de montagne ! Les Tatras ont énormément à offrir aux amateurs de promenades, de nature et de beaux paysages. En fonction de votre niveau d'avancement, nous vous recommandons : le sentier rouge Toporowa Cyrhla - Morskie Oko, Morskie Oko - Rysy, le sentier jaune Murowaniec - Dolina Pięciu Stawów, Droga Pod Reglami, le sentier vert à travers la vallée de Chochołowska, le sentier vert à travers la vallée de Kościeliska et le sentier de l’insurrection de Chochołowski (excellente alternative aux itinéraires touristiques trop fréquentés). Aux alpinistes qui n'ont pas peur de grimper, nous recommandons les sommets de Kościelec, Mnich, Kazalnica Mięguszowiecka et Zamarła Turnia.

Plusieurs itinéraires de randonnée sont ouverts aux cyclistes (par exemple la vallée de Chochołowska jusqu'au refuge ou la route Droga Pod Reglami). En dehors des Tatras, VeloDunajec mérite une attention particulière : c'est une piste cyclable de 237 km de long allant de Zakopane à Wietrzychowice, qui regorge de passages extrêmement pittoresques, en particulier sur ses sections des Tatras et de Nowy Targ. Une excellente alternative est également l’Itinéraire autour des Tatras (Szlak wokół Tatr), une piste cyclable historique, culturelle et naturelle longue de 250 km.
Comme il sied à la « capitale d'hiver de la Pologne », Zakopane et ses environs proposent de nombreuses attractions aux amateurs de sports d'hiver. Ceux qui aiment le ski de fond peuvent profiter des domaines de Kościelisko-Chotarz et de Gubałówka, des tremplins de ski de Zakopane, des pistes de Nowy Targ, Poronin et Białka Tatrzańska. Pour les amateurs de ski, le plus important est la bonne couverture de neige des Tatras et la bonne visibilité qui permet de profiter des belles approches et descentes. Les passionnés de ski et de snowboard seront certainement ravis des pistes de Białka Tatrzańska et Bukowina Tatrzańska. Un séjour dans la capitale du ski est aussi une belle opportunité de participer à une véritable balade en traîneau montagnard ou en traîneau à chiens.

Une forme intéressante de loisirs actifs consiste à explorer les grottes des Tatras, qui en comptent beaucoup. Ce type d’activité est cependant réservé à quelques-uns, car il nécessite un équipement spécialisé et l'obtention d'autorisations.

Le folklore montagnard à portée de main

Que peut-on faire d'intéressant dans le Podhale ? L'offre de la région dans le domaine de la culture et des loisirs  est si exceptionnellement riche que les possibilités sont infinies. Il suffit de regarder la liste des festivals et des événements qui s’y déroulent ! L'un des plus importants est le Festival international du folklore de montagne, qui dure une semaine et au cours duquel de nombreux spectacles artistiques donnent à voir la beauté des traditions folkloriques du monde entier. Les cinéphiles peuvent se rendre à Zakopane aux « Rencontres avec le film de montagne » ou à la « Revue des films d’art », ou encore profiter du répertoire du cinéma d'été de Zakopane. Les mélomanes seront certainement intéressés par les événements musicaux, parmi lesquels méritent d'être mentionnés le Printemps du Jazz de Zakopane, le Festival international d'orgue et de musique de chambre ainsi que la Musique des Sommets - un festival international de musique de chambre. D'autres événements intéressants sont le Festival littéraire de Zakopane, les Journées de Zakopane, les Tatrzańskie Wici (où cinq municipalités organisent des événements promouvant la culture des Tatras), le Carnaval des Montagnards de Bukowina Tatrzańska (qui inclut en particulier les kumoterki - une course de petits traîneaux disputée par des couples vêtus de costumes traditionnels). Si les conditions le permettent, des courses d’attelage sont également organisées par les communes de Biały Dunajec, Kościelisko, Szaflary et Poronin, ainsi que les Sabałowe Bajania à Bukowina Tatrzańska (festival de folklore musical polonais) et la foire de Podhale à Nowy Targ. Et si à un moment donné, par le plus grand des hasards, aucun des événements susmentionnés n’est en cours, on peut toujours se rendre à la galerie d'art BWA Jatki de Nowy Targ, au théâtre Witkacy, au théâtre de divertissement RZT Szymaszkowa ou à la galerie d'art municipale dédiée au comte Władysław Zamoyski à Zakopane.

Le Podhale propose aux touristes de nombreuses autres attractions, comme des thermes, des bassins et des parcs aquatiques, qui ne manquent pas au pied des Tatras ! Nous faisons allusion ici aux célèbres bains de Bania à Białka Tatrzańska, à Bukowina Tatrzańska, Szaflary, Chochołów et aux bassins de Szymoszkowa. Zakopane vous invite à profiter de son parc aquatique, du toboggan gravitationnel de Gubałówka, du « Snow Fun » situé à proximité, du télésiège menant au tremplin de Wielka Krokiew  et au « Snowtubing Gigant Zakopane ». Comme on peut le voir, il existe de nombreuses attractions pour les enfants et les adultes ! En planifiant un voyage à Zakopane, il convient également de consulter le calendrier des compétitions de saut à ski qui s'y déroulent régulièrement - ce sera peut-être une bonne occasion de voir des représentants de la Pologne en train de sauter.

Si vous cherchez quelque chose pour le corps et l'esprit, faites une promenade en soirée dans la principale rue piétonne  de Zakopane, la rue Krupówki. On y trouve des auberges montagnardes où l’on peut écouter de la musique traditionnelle, déguster des boissons locales et goûter les saveurs de la cuisine régionale. Les potages servis comprennent la soupe aigre, la soupe à l'ail (comme son nom l'indique, l'ail est l'un de ses principaux ingrédients), la soupe zoproska et la bryjka (un plat épais qui est une combinaison de farine et de semoule assaisonnée de graisse). Dans les auberges régionales, on trouve également des plats comme les boulettes de pommes de terre tarcioki ou hałuski, des moskole (galettes de pommes de terre et de farine) et de l'agneau de Podhale. Dans le Podhale, il faut absolument goûter les fromages régionaux : l’oscypek, la bryndza et le bundz (au lait de brebis), la pucoka et les gołki (au lait de vache) ainsi que la żętyca, du petit-lait de brebis. Et pour le dessert - la célèbre crème glacée que vous trouverez au marché de Nowy Targ. 

Un séjour dans le Podhale est l'occasion de découvrir une culture régionale vivante. À commencer par le style Zakopane lancé dans les années 1890 par Stanisław Witkiewicz, en passant par les nombreux groupes cultivant les chants et les traditions populaires, les costumes régionaux des montagnards et un dialecte caractéristique qui ne peut être entendu qu’en ce lieu.

Comment joindre l’utile à l’agréable en explorant activement le Podhale ? Il existe plusieurs itinéraires intéressants au choix, parmi lesquels l’Itinéraire de l’architecture en bois de Małopolska mérite une attention particulière. L’un de ses quatre tracés traverse l’Orawa, le Podhale, le Spisz et les Pieniny, permettant d'admirer les plus beaux monuments en bois de ces régions. Lors d’un séjour à Zakopane, suivre l’Itinéraire du style Zakopane peut s’avérer intéressant même pour ceux qui ne sont pas amateurs d'architecture. Ou peut-être la Route de l’Oscypek ? Si vous ne savez pas en quoi le bundz diffère de la bryndza, il est temps d'essayer les fromages régionaux directement à la ferme ! Aux amoureux de Zakopane, nous recommandons la Route des célébrités de Zakopane, qui commémore des personnalités de la ville, ainsi que la Route Zamoyski (grâce aux codes QR placés sur l'itinéraire, vous pouvez afficher sur l'écran de votre smartphone ou de votre tablette des informations concernant les mérites du comte). Les amateurs d'art sacré visitant la commune de Biały Dunajec sont invités à découvrir l’Itinéraire de Wojciech Kułach Wawrzyńcok, un sculpteur populaire de Podhale qui travaillait aussi bien sur bois que sur pierre.
 

Multimédia